Guy Lassausaie et Jean-Paul Pignol, les deux hommes derrière la Brasserie des Confluences

Guy Lassausaie et Jean-Paul Pignol, les deux hommes derrière la Brasserie des Confluences

C’est en soliste que Guy Lassausaie joue du piano à la Brasserie des Confluences où Jean-Paul Pignol est le chef d’orchestre . Comme dans un concerto, ces deux Meilleurs Ouvriers de France ont mis tout leur savoir-faire dans cet établissement contemporain et élégant. Sobre et confortable, le lieu est idéal pour un moment à part dans le cadre futuriste du Musée des Confluences. Dans les assiettes on retrouve la patte du chef doublement étoilé et on succombe pour les goûts francs et les cuissons maîtrisées. Une adresse sans contrainte pour tous les gourmands !

Située au rez-de-chaussée de l’imposant Musée des Confluences, la Brasserie est une table de qualité, avec une carte étudiée qui permet une grande liberté de choix. Les plats sont terriblement bons, les dressages soignés et les assiettes généreuses. La maison ne fait pas dans le tape à l’oeil ou le superflu. Tout est fait pour que vous puissiez passer un moment à part dans ce lieu atypique.

La carte des vins est particulièrement alléchante, avec un éventail de domaines très large et des bouteilles rares. On apprécie les vins au verre et les prix sages. Le soir, le lieu change d’atmosphère et s’illumine : le miroir d’eau attenant à la salle de restaurant est tout simplement magnétique. Le bon plan, c’est le parking gratuit réservé à la clientèle. Un adresse incontournable dans un des lieux les plus attractifs de la ville.

 
Quelle-est votre ambition à la Brasserie des Confluences ?

Guy Lassausaie : Je souhaitais créer une vraie brasserie. C’est à dire un endroit où l’on mange rapidement avec une grande liberté. Les clients peuvent venir manger un plat avec un verre de vin et se faire plaisir. Dans l’assiette, je voulais que l’on retrouve les goûts du restaurant gastronomique. J’ai envie de proposer des recettes travaillées et qui sortent de l’ordinaire. Pour les fonds de sauce, par exemple, j’insiste pour que mes recettes soient appliquées à la lettre.

Comment faites-vous évoluer la carte ?

GL : La carte est en constante évolution. Chaque semaine, deux ou trois plats changent. Le mardi nous faisons des essais, puis nous mettons en place les recettes dès le mercredi midi. Je ne voulais pas une carte figée qui change 3 ou 4 fois par an, là nous pouvons travailler avec les meilleurs produits du moment et les proposer à nos clients. En revanche certains plats, que l’on pourrait appeler signature, seront toujours présents à la carte. C’est le cas de la “Polenta Crémeuse comme au Belooga”, un terre et mer très gourmand avec des goûts surprenants qui plaît beaucoup.

Découvrir la Brasserie des Confluences

Propos recueillis par Morgane Landré pour Lyonresto – Juillet 2015

Brasserie des Confluences
Midi et soir du mardi au samedi et le dimanche midi
18 quai Perrache, 69002 Lyon
04 72 41 12 34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *